All for Joomla All for Webmasters

Michel & Augustin, une aventure dans le monde concret

 

 

Nous aimons bien mettre à la « une » de nos éditions de février des chefs d'entreprises qui ont réussi à partir d'un concept original, et qui interviennent sur le Salon des Entrepreneurs de Paris. Nous apprécions ainsi particulièrement d'évoquer le parcours de créateurs qui ont su s'exprimer dans un monde « ancien » afin de démontrer qu’un savoir-faire particulier peut trouver sa place hors de la sphère des nouvelles technologies. Autant de raisons de nous entretenir avec Augustin Paluel-Marmont, cofondateur du désormais célèbre Michel & Augustin, un homme au parcours éclectique assurément. Voici ses propos recueillis en substance.
 
Conquérir : Au moment où je vous parle, vous êtes aux Etats-Unis. Qu’y faites-vous ?
 
Augustin Paluel-Marmont : Je soutiens les efforts de notre collaborateur, Antoine, 30 ans, qui a ouvert une filiale à New York début 2015. D’ores et déjà, 500 points de vente sont actifs ici. Nous passons par un grossiste pour le reste de la côte Est.
Comme toujours, nous avons démarré l’aventure de façon pragmatique, sans étude préalable, mais sur la base d’une démarche expérimentale. Actuellement, notre filiale emploie 15 personnes.
Permettez-moi à cet instant, et à propos des Etats-Unis, en l’occurrence d’une entreprise américaine, Starbucks, de vous indiquer que les 7624 points de vente de la chaîne dans le monde proposent deux des produits de notre gamme à leurs clients.
Une fois que la filiale aux Etats-Unis sera bien sur les rails, et alors que notre plan de charge prévoit dans un avenir proche l’ouverture d’une filiale à Londres, nous nous consacrerons à l’Asie et plus particulièrement à la Chine.

Conquérir : Vous n’êtes plus, Michel et vous, les seuls actionnaires. Cela a-t-il changé votre mode de fonctionnement ?

Augustin Paluel-Marmont : Je ne le crois pas. Nous appelons ainsi toujours nos agences des bananeraies, tant par le décor que parce que cela marque notre ouverture au monde extérieur. Nos clients finals associent d’ailleurs à notre marque la sincérité et la transparence, ainsi que la qualité… Et la joie !


Propos recueillis par Alain Gazo

(La suite dans Conquérir n°151)