All for Joomla All for Webmasters

Un zeste d’incertitude

 / novembre 2015

Alors que la situation économique s’améliorait assez sensiblement en 2015, même si l'on pouvait espérer encore mieux, les événements tragiques du 13 novembre ont occasionné dans les semaines qui ont suivi un ébranlement du moral des Français, y compris de celui des dirigeants d’entreprises bien sûr.
Il ne semble pas, fort heureusement, au-delà de l’émotion et de reports d’événements prévus juste après, que les responsables économiques aient mis un coup de frein brutal sur leurs prévisions d’investissement en 2016. A l’exception peut-être du secteur du voyage, encore sévèrement touché en ce moment. Cette analyse relativement optimiste est confortée par les résultats de notre étude récurrente auprès de notre « panel » de dirigeants consultés régulièrement par nos équipes.
Ainsi certes, 41 % (-2) pronostiquent un CA ou des commandes en hausse dans les trois prochains mois, mais cette différence se reporte sur le nombre de ceux qui les anticipent constants (37%, +2). Par conséquent, les « baissiers » demeurent stables à 22 % (=). Dans les circonstances présentes, on pouvait craindre pire.
De même, les budgets « communication et publicité » ne devraient pas être affectés sensiblement, en tout cas dans le proche avenir. Un nombre identique (45 %, =) à celui d’octobre, les annonce à la hausse. On enregistre tout juste une petite augmentation des dirigeants qui comptent les diminuer (21 %, +1) alors que 34 % (-1) garderont le cap.
Enfin, le troisième indicateur semble également indiquer que nous dirigeants de PME font face avec une relative sérénité au climat ambiant puisque leur attitude – il est vrai prudente – n’a pas varié d’un pouce par rapport au mois précédent. 22 % (=) d’entre eux vont accroître leur effectif commercial, 2% (=) le diminuer et 76 % (=) le laisser en l’état, hors turn-over habituel bien sûr.
Notons cependant que le nombre de sans-opinion à nos trois questions récurrentes augmente en revanche assez sensiblement, témoignant à respectivement 12%, 11% et 11% au lieu de 10%, 11% et 10%… témoignant d'un zeste d’incertitude dans les esprits.