All for Joomla All for Webmasters

Angers, en pointe dans la logistique

La douceur Angevine. Voilà la première expression qui nous passe par la tête lorsqu'on évoque la ville du bon roi René d'Anjou. Au coeur du Grand Ouest, l'agglomération d'Angers n'est cependant pas seulement un havre du « bien vivre », à l'ombre de son château et à proximité des vignes qui produisent souvent un excellent élixir.

Elle compte 280 000 habitants - 300 000 si l'on considère un périmètre un peu plus large, dont 150 000 pour le chef-lieu du Maine-et-Loire proprement dit. Son attractivité va plus loin que sa « douceur ». Symbolisée par le récent tramway ou encore le nouveau centre commercial L'Atoll au design très original, l'attractivité du territoire, notamment en terme de services et de commerces, est une priorité. 

La vie universitaire y est très active. Avec des facultés généralistes, quatres campus universitaires, l'Essca, école de commerce réputée, l'ESEO spécialisée dans l'électronique, l'agglomération compte près de 35 000 étudiants.

Angers, c'est aussi un bassin industriel avec plusieurs entreprises de renom ; on pense par exemple à Cointreau, Valéo Eclairage, Scania (production de poids lourds, 2ème site de la firme en Europe), aux ascenseurs ThyssenKrupp... 

Ce territoire, par ailleurs leader dans le domaine du végétal spécialisé, s’impose peu à peu comme un carrefour logistique d'importance.

Une démarche pro-active en matière de transport et de logistique

« Une réflexion a été menée au début des années 2000 sur les forces et les faiblesses de notre territoire », explique en substance Laurence Guillaumet, adjointe au directeur d’Angers Loire Développement*. «Les élus ont constaté, poursuit-elle toujours en substance, qu’il existait un véritable savoir-faire en matière de logistique, et que cette spécificité était peu portée alors. L’agglomération angevine, plaide-t-elle, est le véritable carrefour du Grand Ouest entre l’Atlantique et le Val de Loire, avec l’A11 Nantes – Paris notamment. »
Cette analyse effectuée, les élus ont impulsé une démarche particulièrement volontariste, afin de créer ou de développer des parcs à vocation « transport et logistique ». Quatre zones répondent d’ores et déjà à cette définition : le Pôle 49, Angers-Saint-Léger, Angers-Marcé et l’Océane. Toutes sont raccordées à l’autoroute A11.

Parmi elles, « Pôle 49 » à l’Est de l’agglomération, a été imaginée spécifiquement pour les activités de transport et de logistique. Inaugurée il y a 10 ans, elle est aujourd’hui « quasiment pleine ». Nous avons pu visiter cette zone et avons constaté qu’elle est tout à fait adaptée à cette typologie d’activités en termes d’accès, d’aménagements urbains et de solutions foncières. L’agglomération veille également à ce que les bâtiments construits s’insèrent harmonieusement dans le parc, gage de qualité et de respect de l’environnement existant. Cointreau, fleuron local, a été le premier à implanter sur cette zone sa plateforme d’expédition internationale. Brun, blanc, liquides, alimentaire, tous types de produits transitent ici. Movibia Group (Norauto), Metro, DHL et même Véolia pour le 1er centre national de traitement des D3E, s’y sont implantés. France Boissons construit actuellement son site de distribution du grand ouest.

*Angers Loire Développement est l’agence de communication de l’agglomération. Composée de spécialistes de l'industrie, de la création d'entreprise, du secteur tertiaire, de l'immobilier ou du développement de filières, l'équipe d’Angers Loire Développement met tout en œuvre pour détecter, faire naître et accompagner les initiatives économiques créatrices de valeur : recherche de financements, ressources humaines, promotion, projets immobiliers...

 

(Vous trouverez la totalité de cet article dans notre numéro daté d'Avril 2014).