All for Joomla All for Webmasters

 

 

 

 

 

Entreprises de proximité : appréciées des consommateurs, mais souvent en difficulté

L’U2P est une grande organisation patronale française. Elle représente, selon ses dirigeants, plus de 3 millions d'entreprises, dans le bâtiment (Capeb), l'alimentation–hôtellerie–restauration (Cgad), la fabrication et les services (CNARS), les professions libérales (UNAPL), enfin les travaux publics et le paysage (CNATP). A l’occasion de ses rencontres annuelles, elle a publié une étude réalisée avec l’ISM à propos de l'impact de la crise sur les entreprises de proximité, ainsi que du regard porté sur elles par nos concitoyens.

Constat d’évidence, l’activité des entreprises de proximité a lourdement chuté, en particulier entre mars et août 2020. 594 000 entreprises ont dû d’ailleurs fermer alors leurs portes par décision administrative. Tous les secteurs sont peu ou prou touchés par une baisse d’activité. -28 % au second semestre, ce qui est énorme, comparativement aux 4-6 % constatés au moment de la crise financière de 2009. Le recul monte à 88 % dans le secteur CHR.

Dans ce contexte, une étude YouGov, commandée en parallèle par l’U2P, démontre l'attachement grandissant des Français aux entreprises de proximité. Un sur trois affirme ainsi se rendre plus fréquemment dans celles de leur quartier depuis le printemps, « en particulier les CSP+ avec enfants habitant dans les grandes villes ». Ce phénomène durera-t-il ? Pourquoi consommer près de chez soi ? Les principaux avantages retenus par les répondants sont, dans l'ordre, le soutien à l'emploi et aux entreprises locales (60 %), le maintien de l'activité en centre-ville et de la vie de quartier (54 %). L'aspect environnemental prime pour 35 % d'entre eux.

Des pertes considérables

Cependant, la crise a engendré souvent des pertes considérables pour bien des entreprises. Du coup, 55 % des entreprises de proximité ont sollicité au moins une mesure d'aide entre mars et août 2020. Destiné existe exclusivement au TPE, le fonds de solidarité a été le principal dispositif utilisé (47 %), suivi par le report des charges (43 %), puis le prêt garanti par l’Etat (18 %). 335 000 prêts garantis par l'Etat ont été accordés aux entreprises de proximité entre mars et août 2020.

« Cette étude souligne l’attachement et la confiance que les Français portent aux entreprises de proximité. Cœur battant de l’économie du pays, nos entreprises sont résilientes, et seront un point d’appui indispensable pour relancer la croissance. Si nous en sommes convaincus, les Français ne s’y trompent pas non plus :  ils sont 83% à estimer que les entreprises de proximité devront jouer un rôle clé dans la relance de l'économie française », commente Laurent Munerot, Président de l’U2P.

Sans surprise, le recours à l'activité partielle a été massif. 65 % des établissements employeurs y ont fait appel au plus fort de la crise. En juin 2020, seule 147 500 entreprises y avaient encore recours. Quant à la suite, prudence !


« Si nous avons certains signes annonciateurs d’une reprise de l’activité, à l’inverse on peut craindre que les 15% d’entreprises déjà en situation financière critique avant la crise sanitaire ne surmontent pas la crise sur le long terme. En ce sens, le plan de relance en faveur du commerce de proximité, de l’artisanat et des professions libérales, sera déterminant. Nous veillerons à ce qu’il soit déployé jusqu’aux plus petites entreprises et au plus profond des territoires », déclare Laurent Munerot.