All for Joomla All for Webmasters

 

 

 

 

 

ANCV : une agence quarantenaire toujours en plein développement

Parmi les institutions établies à une période contemporaine de la création de notre magazine, figure l’ANCV, créée le 26 mars 1982, sous la présidence de François Mitterrand. Alain Schmitt, actuel dirigeant général de l’ANCV a bien voulu répondre à nos questions sur la raison d’être de son agence, sa situation actuelle et ses perspectives.

Conquérir : Pouvez-vous nous rappeler l’objet social de l’ANCV et sa dimension aujourd’hui ?

Alain Schmitt : L’Agence nationale pour les chèques-vacances (ANCV), établissement public de l’Etat, est chargée de la mission de service public consistant à favoriser l’accès du plus grand nombre aux vacances. L’ANCV propose le Chèque-Vacances, titre social permettant à ses bénéficiaires, 4,5 millions de salariés, d’agents publics, de travailleurs indépendants et de chefs d’entreprise, soit 11 millions de personnes en comptant leurs familles, de payer des prestations de service auprès d’un réseau de professionnels du tourisme et des loisirs de qualité sur tout le territoire français.

Contrairement aux idées reçues, le chèque-vacances n’est pas réservé aux grandes entreprises. Il peut être acquis et distribué aux salariés par les comités sociaux et économiques, mais aussi par les employeurs dans les PME de moins de 50 salariés. Il bénéficie d’exonérations de cotisations et de contributions sociales très incitatives : quel que soit le montant distribué au salarié pour la participation du comité social et économique, jusqu’à 460 euros par salarié et par an pour la participation de l’employeur dans les PME de moins de 50 salariés.

Le chèque-vacances permet donc aux PME de récompenser leurs salariés au moyen d’un pouvoir d’achat supplémentaire ciblé sur les vacances dans un cadre fiscal et social favorable. Il leur permet aussi d’accroître leur attractivité sur le marché du travail, d’agir sur le bien-être et la motivation des salariés, et de les fidéliser. En 2020, 40 730 PME ont fait ce choix.

 Le chèque-vacances, c’est aussi le moyen pour les entreprises de contribuer à des actions porteuses de valeurs sociales et solidaires : les revenus de l’activité du chèque-vacances sont entièrement consacrés par l’ANCV à aider nos concitoyens les plus fragiles à partir en vacances. En 2020, 290 000 membres de familles en difficulté économique et sociale - jeunes en insertion, seniors isolés et personnes en situation de handicap, ont bénéficié de ces aides.

Conquérir : Où en êtes-vous aujourd’hui dans le cadre de la crise sanitaire et quelles sont vos perspectives ?

Alain Schmitt : En 2020, les émissions se sont maintenues à un niveau légèrement inférieur à 2019, confirmant l’attractivité du chèque-vacances. Son utilisation par les bénéficiaires a certes connu une baisse sensible du fait des restrictions sanitaires aux activités touristiques, mais ce recul a été suivi par un fort rebond à partir de l’été 2021. Par ailleurs, à la demande de l’Etat, l’ANCV a mis l’accent l’été dernier sur l’aide au départ en vacances des jeunes, en renforçant significativement son programme dédié.

L’ANCV déploie aujourd’hui la version entièrement dématérialisée du chèque-vacances, le chèque-vacances Connect, solution de paiement reposant sur une application mobile. Le chèque-vacances Connect est utilisable dans toutes les situations de paiement et permet aux bénéficiaires, facilement et en tout lieu, d’accéder à leur compte et de consulter le réseau des professionnels du tourisme et des loisirs.